Nous contacter : 02 98 33 17 14 

Le conseil et le choix de peintures et produits professionnels en ligne. Livrés chez vous !

Mon
panier
Aucun article
» » Tutoriel : Peindre le plafond - Etape 5

Tutoriel : Peindre le plafond - Etape 5

Tutoriel : Peindre le plafond - Etape 5

Finie la préparation des supports ; vous avez nettoyé, masqué les parties à ne pas toucher, poncé et appliqué l'enduit. Vos murs et plafonds sont prêts à être peints ou repeints.
Dans cette vidéo, la pièce qui nous a servi au tournage de la vidéo avait un plafond bien abîmé et piqué par l'humidité. Nous avons utilisé une peinture spéciale. Nous allons cependant vous proposer les alternatives ci-dessous. les techniques d'application restent les mêmes

Le plafond que nous allons traiter dans cette vidéo est entoilé et piqué par l’humidité. Nous allons donc appliquer deux couches de Thelextra mat qui est une peinture spécifique anti-taches et à fonction isolante.

Nous aurions tout aussi bien pu utiliser la peinture murs et plafonds pour masquer efficacement et durablement les taches Theodore Blascomat ; Ou encore en solution encore plus efficace une sous-couche isolante pour bloquer les migrations d'humidité, les taches et efflorescences Decotric Peinture Isolante suivi d'une peinture mate de votre choix en phase aqueuse, comme la peinture spéciale plafonds Color Idem Mat ou encore la peinture forte matité Blasco Mat Aqua
Pour un plafond juste un peu terni et en bon état, une simple peinture mate en deux couches fera parfaitement l'affaire.


Pour peindre votre plafond, vous aurez besoin :

Attention de bien choisir vos pinceaux en fonction de la peinture ! On ne prend pas forcément les mêmes pour une peinture glycero ou une peinture en phase aqueuse

Voici nos conseils pour peindre au mieux votre plafond :

  • Couvrez bien vos murs avec un scotch de masquage (bande cache) si vous ne comptez pas les repeindre.
  • Mélangez bien votre peinture à l’ouverture du pot.
  • Attention à ne pas appuyer sur votre rouleau pour ne pas le déformer.
  • Respectez bien les rendements de peinture ! Il en faut ni trop, ni trop peu !
  • Lors de votre dernière couche de finition, il est important de l’appliquer dans le sens de l’entrée de lumière de la pièce.

 

Puis suivez ces étapes :

  • Etape 1 : Commencez à l’application au niveau des angles avec une brosse à rechampir glycéro (ou pour phase aqueuse si vous optez pour une peinture en phase aqueuse) pour bien garnir les cueillis (angles fermés).
  • Etape 2 : Au fur et à mesure, utilisez votre patte de lapin pour éviter toute surépaisseur qui pourrait subsister avec le séchage de la peinture.
  • Etape 3 : Lorsque tous vos angles sont faits et selon l’expérience de l’applicateur, vous pouvez couvrir le reste de votre plafond soit avec une perche télescopique pour rouleau qui améliore votre amplitude et qui vous permet de gagner du temps lors de l’application soit de façon traditionnelle en utilisant votre manchon.

Pour rappel, le produit que nous utilisons dans cette vidéo nécessite deux couches, nous allons donc répéter l’opération une seconde fois.

Notre tutoriel est terminé, nous nous retrouvons à la prochaine étape pour repeindre les murs !

 

Pour peindre un plafond, il faut toujours choisir une peinture mate adaptée aux plafonds (sauf cas vraiment exceptionnel ou vous souhaiteriez un rendu plus brillant). Pourquoi ? Parce que le mat réfléchi très peu la lumière et va donc grandement contribuer à réduire visuellement tous les petits défauts qui peuvent trainer ci et là !

Deuxième conseil : soyez méthodiques pour peindre votre plafond. Surtout lors de la seconde couche il n'est pas toujours évident de voir là ou vous avez pu passer votre rouleau ou non ! Il est donc utile de virtuellement "découper son plafond" en carrés de 50cm x 50 cm ou maximum 1m x 1m et d'avancer méthodiquement. Cela vous évitera de laisser une petite zone sans peinture !

Troisième conseil : utilisez un rouleau à plafond ou rouleau opacifiant. Toujours pareil, pour assurer un rendu de qualité il faut déposer la peinture en quantité suffisante et avoir une couche suffisamment opaque pour ne plus voir ni les défauts, ni les bandes placo le cas échéant.

N'oubliez jamais que sur un plafond, la lumière naturelle, comme électrique, sera rasante et va donc révéler tous les défauts si votre plafond est mal peint ou si vous avez choisi la mauvaise peinture
 

 

 

 

Laisser un commentaire